Bienvenue à l'Hôtel des Barris !

04 juin 2008

AU REVOIR ET MERCI !!!

f_w

Et bien voilà, c'est fait ! Le "petit hôtel qui a tout d'un grand" (rappelez-vous, c'était il y a deux ans) vient de changer de mains. Nous les confions désormais à celles de Jimmy et Vanessa Fornoni (frère et soeur) qui vont donner à l'Hôtel des Barris la deuxième impulsion de sa nouvelle vie.

De grands travaux de rénovations extérieurs sont prévus ainsi que la création de deux nouvelles chambres mais chut... vous découvrirez tout cela bientôt.

Merci à nos visiteurs fidèles et à ceux qui ont lu en permanence les aventures du petit hôtel de Périgueux.

Au revoir et merci !

Longue vie à l'Hôtel des Barris !!!

Posté par hoteldesbarris à 07:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


30 mai 2008

LES HYDROPATHES ASSEMBLES A L'HOTEL DES BARRIS


Les Hydropathes de Périgueux envoyé par Gaugu1n

Session acoustique d'un des Hydropathes, fameux cercle de poésie de Périgueux, à l'Hôtel des Barris.

Posté par hoteldesbarris à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2008

LES TAMBOURS DU BRONX A PERIGUEUX : ON Y ETAIT !!!

Avec Christel et Hélène, notre boulangère bien-aimée, nous nous sommes rendus à la salle du Sans-Réserve pour assiter au concert des célébrissimes Tambours du Bronx. Deux heures de concert, de sons sauvages, de percussions barbares et métalliques mais du pur bonheur.

Ce matin, à la réception, curieusement, on parle fort à nos clients...

Allez, pour la plaisir, un extrait du concert (non filmé à Périgueux mais la disposition et l'ambiance ont été exactement les mêmes)

Posté par hoteldesbarris à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2008

LE SECRET DU FOIE GRAS ENFIN LEVE !!!

Piti Freedo et Piti Will lèvent enfin le voile sur le secret de fabrication du foie gras du Périgord : tout est dans le gavage !

Gaver_les_canards_en_P_rigord_100__naturel

Posté par hoteldesbarris à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2008

EN ROUTE POUR LA 2e DIVISION !!!

PICT0083__1920_x_1440_

Ce sera l'épilogue de cette saison rugbystique 2007/2008 mais c'est désormais officiel : eu égard les résultats de cette année, l'Entente des Deux-Vallées accède en Division 2 du Championnat de France de Rugby Féminin. Une réelle récompense tout autant qu'une performance pour le XII des Roses du Périgord.

La campagne de recrutement est ouverte car l'année prochaine, ce ne seront plus 12 mais 15 joueuses qui devront être alignées sur le terrain, en plus des remplaçantes.

Félicitations aux joueuses mais également et surtout aux dirigeants qui trouvent là une juste récompense du travail fourni dimanche après dimanche, match après match. D'autres préoccupations vont néanmoins surgir mais chut !!!! C'est déjà une autre histoire. Profitons de l'instant présent...

Posté par hoteldesbarris à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 mai 2008

"AUX BERGES DE L'ISLE" : VITRINE GASTRONOMIQUE DE PERIGUEUX

L'Office de Tourisme de Périgueux organisait hier une opération de communication sur la capitale du Périgord à ses homologues d'Issigeac, Bergerac et de Terrasson, avec, au programme : découverte la ville médiévale à pied, promenade le long de l'Isle, balade gourmande sur le marché de Périgueux.

Et pour couronner le tout, un déjeuner au restaurant Aux Berges de l'Isle pour apprécier les préparations du Chef mais aussi jouir d'un emplacement exceptionnel, la plus belle carte postale de Périgueux : la cathédrale Saint-Front se reflétant dans les eaux de l'Isle...

Tout ce petit monde est reparti content. En espérant qu'en faisant la promotion de Périgueux, ils n'oublieront pas de parler du restaurant et de l'hôtel...

DORDOGNE_LIBRE_15_05_2008

Le Chef, ambassadeur de la cuisine des bords de l'Isle

Posté par hoteldesbarris à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2008

E2V : LE COUP PASSA SI PRES...

seniors0708_bisE2V

Si toutes les bonnes choses ont une fin, nous eussions aimé qu'elles le soient le plus tard possible... Oui mais voilà, le loi du sport est intraitable : l'Entente des Deux-Vallées s'est inclinée hier après-midi devant l'Association Nantaise de Rugby Féminin, en quarts de finale du championnat de France de 3e division.

Cruelle et amère défaite 10 à 5, alors que les Roses menaient à la mi-temps 5-0 dans un match engagé, équilibré où chacune des deux équipes pouvaient à tout moment tuer le match. Les Périgourdines ont défendu becs et ongles leur ligne d'en-but, mais "vendangeant" deux ou trois occasions qui auraient pu leur permettre de continuer leur chemin. Les joueuses de l'Entente ont eu un pied en 1/2e finales pendant un long moment. Les "généreux" temps supplémentaires accordés par l'arbitre en fin de rencontre (4 minutes jouées au lieu des 30 secondes annoncées aux joueuses !!!) permettent aux Nantaises de littéralement crucifier les Périgourdines par un essai non transformé. Score final : 10-5. Le coup est passé si près... Les portes des 1/2 se referment brutalement et l'arbitre renvoie nos joueuses au pays avec un gros sentiment de frustration...

anrf

Cette défaite met fin à la saison 2007-2008, riche en émotions de toutes sortes. Entre la défaite cuisante contre Tournon 19-0 en novembre dernier et celle contre Nantes ce dimanche en quarts de finale du championnat de France, que de chemin parcouru : une équipe remaniée à plus de 75 %, 3 entraîneurs différents durant la saison, une joueuse sélectionnée en Equipe de Périgord-Agenais, etc, etc, etc... Une lente mais inéxorable montée en puissance du XII des Deux-Vallées qui les a amené parmi les 8 meilleures équipes de la 3e division nationale. Bravo à elles et aux dirigeants !!!

PICT0051__1908_x_1083_WD

Maintenant, il va falloir digérer cette élimination et profiter des (grandes) vacances qui se profilent jusqu'à la reprise en septembre ou octobre. Les dirigeants vont désormais s'employer à préparer la saison 2008-2009 et la possible accession en 2e division (il faudra attendre la réponse des instances sportives pour savoir si l'E2V jouera en  D2 l'année prochaine). Les priorités selon nous sont les suivantes : conserver l'équipe au maximum et garder l'entraîneur.

Merci aux joueuses de nous avoir autant régaler, de nous avoir fait plaisir durant cette saison, de nous avoir confirmer dans notre choix de soutenir le rugby féminin ! Merci à elles pour cette aventure humaine et rugbystique ! Tout simplement fiers d'avoir été sponsor de l'Entente des Deux-Vallées...

PICT0058__1617_x_2061_WD

RESULTATS DES QUARTS DE FINALE - 3e DIVISION

VITRY bat THIONVILLE-YUTZ 17-5

CASTRES bat NEUVIC 26-0

NARBONNE bat TOURNON D'AGENAIS 10-7

NANTES bat ENTENTE DES DEUX-VALLEES 10-5

PICT0144__2377_x_1401_WD

Posté par hoteldesbarris à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2008

LE PITI FREEDO EN BANDE DESSINEE

Freedo_1

Vous avez sans doute déjà lu les aventures du Piti Freedo et du Piti Will sur ce blog. Humour fait de souvenirs d'enfance et de délires de frangins en Périgord, désopilants, parfois insolents... Nous sommes donc très heureux de vous annoncer que le Piti Freedo fait enfin ses gammes en bande dessinée.

Edité chez Bedaine (basée à Nègrepelisse dans le Tarn-et-Garonne), le Piti Freedo explore dans son premier opus les voies du Kamasutra ! Une initiation personnelle entre érotisme sulfureux, sociologie cachée de notre voisinage et gaudriole pseudo-philosophique, sans doute à ne pas mettre en toutes les mains, mais dotée d'un humour destiné à être partager, en laissant au vestiaire le qu'en-dira-t-on ou les codes de bienséance de la bonne société bourgeoise qui nous régit...

Sachez encore que vous pourrez rencontrer l'auteur (donc mon cadet de frère) au salon de la BD de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) le 31 mai et 01e juin prochain. Dédicaces et rencontres seront au programme, au sein du stand Bedaine.

Posté par hoteldesbarris à 11:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

07 mai 2008

ON A VISITE... LE ROC DE CAZELLE

PICT0183__1280_x_960_

Nous vous proposons de découvrir Périgueux et ses alentours, avec nos appréciations et nos suggestions, tout cela au départ de notre petit hôtel. Alors n'hésitez pas à faire défiler le texte vers le bas, pour y retrouvez toutes nos visites. Bonne lecture et bonne visite !

NOS PRECEDENTES VISITES : CHATEAU DES MILANDES / LE THOT / CHATEAU DE PUYGUILHEM / ABBAYE DE CADOUIN / GROTTE DE  BARA-BAHAU / GROTTE DES COMBARELLES / ABBAYE DE TOURTOIRAC / CHATEAU DE HAUTEFORT / MUSEE DE LA PREHISTOIRE DES EYZIES DE TAYAC / CHATEAU DE BOURDEILLES / LES MARCHES DE PERIGUEUX / ABBAYE DE CHANCELADE / PRIEURE DE MERLANDE / COMMANDERIE DES ANDRIVAUX / BRANTOME / LES BERGES DE L'ISLE / MUSEE GALLO-ROMAIN VESUNNA.

La Dordogne est un département exceptionnel pour qui s'intéresse un peu à l'habitat et à l'urbanisme. L'habitat troglodyte est sans aucun doute une des "spécialités" de la région, avec, notamment une forte concentration de sites dans la Vallée de la Vézère, entre Les Eyzies et Saint-Léon-sur-Vézère. Cependant, le site de Roc de Cazelle, situé lui entre Les Eyzies et Sarlat (le long de la D47), appartient à ce même genre d'habitat.

Habité depuis la Préhistoire, le Roc de Cazelle est un beau et impressionant voyage dans l'Histoire de son occupation. Le parcours, de près d'un kilomètre, entre abris sous roche et galeries creusés dans la roche, vous transporte de la Préhistoire au XIX/XXe siècles, via le Moyen-Age, marquant les trois grandes périodes d'occupation du site.

PICT0087__1280_x_960_ PICT0092__1280_x_960_ PICT0115__1280_x_960_

La première partie vous fait remonter 15 000 ans avant notre ère. Nous sommes sous l'ère de l'homme préhistorique. Ainsi, tout au long de l'évocation, on est surpris de découvrir les Cro-Magnons dans plusieurs occupations de la vie quotidienne (chasse, cueillette, peinture, accouchement !). Et même si les personnages (hommes et animaux) peuvent apparaître "grossiers" (on est loin du musée Grévin !), on est remarquablement amusé de les trouver sous un abri, un tente, ou au milieu d'un bosquet. Cherchez-les bien, ils vous observent !!!

PICT0107__1280_x_960_

PICT0130__1280_x_960_ PICT0134__1280_x_960_

La deuxième partie concerne l'époque médiévale. Le Roc de Cazelle devient un abri inexpugnable, littéralement aménagé dans des galeries surplombant la falaise. Un véritable nid d'aigle qui domine la vallée. L'assaillant éventuel n'avait aucune chance de prendre d'assaut la petite cité troglodyte, vivant totalement des ressources de la nature alentour.

PICT0173__1280_x_960_ PICT0190__960_x_1280_ PICT0194__960_x_1280_ PICT0207__1280_x_960_

Juste avant la troisième partie, continuez à travers l'extensions du parcours (250 m de plus, ce n'est rien...). Une belle ballade en forêt avec encore des animaux à débusquer, des personnages relatant l'époque médiévale et des indications sur la flore du site.

PICT0219__600_x_450_

La dernière partie concerne l'occupation du site de Cazelle entre le XIXe et le XXe siècle (jusqu'en 1964 !). Vous y découvrir la dernière "maison" habitée, occupée par les objets de l'époque. Vous sourirez sans aucun doute devant la "chambre d'amis" (!), aménagée dans la roche... Vous serez sans doute amusé ou attendri, c'est selon, devant le bric-à-brac exposé, vous rappelant sans aucun doute le souvenir d'un grenier d'un grand-parent...

PICT0229__1280_x_960_ PICT0236__1280_x_960_ PICT0291__1280_x_960_

PICT0241__960_x_1280_ PICT0287__960_x_1280_

Avec près de 100 personnages et animaux répartis tout au long du parcours, le site de Roc de Cazelle est l'occasion de passer plus d'une heure instructive, amusante et dépaysante en famille ou entre amis. Mais nous le recommandons surtout aux familles : les enfants vont adorer. Mais un adulte n'est-il pas lui non plus un grand enfant ???

ON A AIME...

- Le parcours en lui même,

- L'ambiance et le jeu de "cache-cache" que l'on peut avoir les personnages et animaux disséminés ici et là.

- La "sonorisation" du parcours, qui renforce les ambiances,

- La richesse des détails et les perspectives optiques utilisées (notamment la scène du chasseur et des renes - carrément énorme !),

- La petite buvette, idéale pour se requinquer après ce parcours dans le temps,

ON A MOINS AIME...

- Devoir traverser la route départementale. Le parking est situé d'un côté et le site de l'autre. La D47 est très fréquentée. Soyez prudents !

INFOS PRATIQUES

- Distance Hôtel des Barris - Roc de Cazelle : 51 km (par La Douze et Les Eyzies de Tayac)

- Parking gratuit situé en face du site.

- On vous met en ligne le parcours du site du Roc de Cazelle, en espèrant que cela vous donne envie de nous voir et de le visiter !!!

cazelle_2 cazelle_3

Posté par hoteldesbarris à 12:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 mai 2008

ON A VISITE... LE CHATEAU DES MILANDES

Milandes

Nous vous proposons de découvrir Périgueux et ses alentours, avec nos appréciations et nos suggestions, tout cela au départ de notre petit hôtel. Alors n'hésitez pas à faire défiler le texte vers le bas, pour y trouvez toutes nos visites. Bonne lecture et bonne visite !

NOS PRECEDENTES VISITES : LE THOT / CHATEAU DE PUYGUILHEM / ABBAYE DE CADOUIN / GROTTE DE  BARA-BAHAU / GROTTE DES COMBARELLES / ABBAYE DE TOURTOIRAC / CHATEAU DE HAUTEFORT / MUSEE DE LA PREHISTOIRE DES EYZIES DE TAYAC / CHATEAU DE BOURDEILLES / LES MARCHES DE PERIGUEUX / ABBAYE DE CHANCELADE / PRIEURE DE MERLANDE / COMMANDERIE DES ANDRIVAUX / BRANTOME / LES BERGES DE L'ISLE / MUSEE GALLO-ROMAIN VESUNNA.

Parmi toutes nos visites autour de Périgueux, nous vous emmenons maintenant dans le sud du département et plus précisemment au château des Milandes. Celui-ci, situé entre Bergerac et la grande forteresse de Beynac, surplombe lilttéralement la Dordogne du haut de ses toits en poivrière.

PICT0151__1280_x_960_WD

PICT0213__1280_x_960_WD

Fondé en 1489, l'austère forteresse appartient aux Caumont, une des principales familles nobles de Périgord, lorsqu'ils deviennent seigneurs de Castelnaud (à 5 km des Milandes). C'est François de Caumont qui entame la transformation du château et en fait une demeure de charme pour sa femme, Claude de Cardaillac. De larges fenêtres à meneaux, ornées de vitraux, éclaircissent l'intérieur du château. Au XVIe siècle, lorsque les Caumont se convertissent au protestantisme, l'embellissement des Milandes cesse. L'heure est à l'austérité imposée par la religion réformée. Figure emblématique du lieu, Jacques de Nomar de Caumont y séjourne plusieurs fois et est connu aux yeux de l'Histoire pour avoir été le principal compagnon d'armes du futur Henri IV.

bakerha9

La Révolution Française laisse le château à l'abandon, quasiment détruit par un incendie. Il faut attendre 1900 pour que son nouveau propriétaire, Charles Claverie, riche industriel, finance de gigantesques travaux de rénovations et lui redonne son lustre d'antan.

Mais, outre la beauté restaurée du château en lui-même,sa renommée internationale lui vient de son ancienne propriétaire : la célébrissime Joséphine Baker succombe au charme des Milandes. L'artiste achète le château et le bourg (!) en 1947. Elle fait ensuite entièrement réaménager la vieille bâtisse, la dotant notamment de 6 salles de bains, d'un mini-golf, d'une énorme piscine en forme de J, un restaurant et deux théâtres (un d'été et un d'hiver). Près de 5 000 personnes assistent à l'inauguration du domaine, en 1949. On en parle encore de nos jours...

Milandes__2_ La salle des tenues de Joséphine Baker

Toute la fortune de Joséphine Baker va être engloutie dans le château mais aussi dans son association pour les enfants. Ruinée, Joséphine doit vendre son château 1/10e de son prix réel (et ce malgré l'intervention de plusieurs personnalités du show-bizz venues en aide à la chanteuse noire).

Joséphine Baker, expulsée par arrêté du tribunal, en sort mortifiée. Elle est hospitalisée à Périgueux avant de trouver une maison à Monaco avec l'aide de la princesse Grâce, son amie de longue date. L'histoire du château tombe alors dans une douce indifférence. Devenu musée dédié à la mémoire de Joséphine Baker et volerie de rapaces, le château des Milandes, sous l'impulsion de leurs propriétaires (la  famille de Labarre) retrouve désormais une nouvelle jeunesse.

PICT0164__960_x_1280_ PICT0170__960_x_1280_ PICT0179__960_x_1280_WD

PICT0225__960_x_1280_ PICT0235__960_x_1280_WD

ON A AIME...

- La richesse du musée dédié à Joséphine Baker,

- Ne pas être tombé dans une atmosphère de mausolée. Chaque pièce est "accompagnée" d'une chanson de Joséphine, ce qui lui confère une ambiance plutôt enjouée,

- Le tracé du "circuit" dans le château : cohérent, logique, on visite quasiment toute la demeure,

- La petite boutique, riche en ouvrages sur la vie de Joséphine Baker,

- Les démonstrations de rapaces en vol et la visite de la volerie,

- Le restaurant du château et sa carte Brasserie.

ON A MOINS AIME...

- Le fléchage d'accès à l'entrée mériterait d'être revu,

- Pas d'accès à la chapelle du château.

INFOS PRATIQUES

- Distance Hôtel - Château des Milandes : 72 km (par Le Bugue et Saint Cyprien)

- Les démonstrations de rapaces en vol sont essentiellement programmées en après-midi

- Découvrir le superbe site internet : www.milandes.com

PICT0271__1280_x_960_ La chapelle / WD

Posté par hoteldesbarris à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]